Rencontre avec le conseil d’administration, Françoise CARTEAU administratrice dans l’Hérault

Fraîchement élue administratrice de Rebonds! Françoise CARTEAU est une femme aux multiples casquettes, retour sur le parcours de celle qui rejoint le conseil d’administration de Rebonds! et qui nous parle de son engagement pour l’éducation et sa rencontre avec l’association.

carteau 2

Bonjour Françoise, pouvez-vous nous détailler les différentes étapes de votre parcours au sein de l’Education Nationale?
Institutrice depuis mes 18 ans, j’ai débuté ma carrière de directrice dans l’école de mon enfance, en Charente-Maritime. J’ai ainsi occupé pendant près de 7 ans la double fonction de directrice et professeure des écoles dans cette-même école avant de déménager et d’exercer dans une école maternelle de Montpellier.

Plus tard, j’ai souhaité me concentrer sur le seul poste de directrice et dirige depuis 2012l’école élémentaire Diderot, une école en réseau d’éducation prioritaire (REP) située dansle quartier du Prés-d ’Arènes de Montpellier,classé politique de la ville (QPV).

Comment votre route a-t-elle croisé celle de Rebonds!?

L’école élémentaire Diderot souffrait d’un déficit d’image auquel j’ai souhaité pallier par l’ouverture de l’école à de nouvelles disciplines et de nouvelles valeurs. Lorsqu’en 2017,Pierre BELLEMERE (Responsable Rebonds! dans l’Hérault) s’est présenté à moi et m’a parlé de Rebonds!, ses valeurs et son implication auprès des enfants, jeunes et populations en situation de fragilité,j’ai tout de suite adhéré au projet et fait de mon école la première à participer au projet Insertion Rugby.Par la suite, j’ai souhaité ouvrir les différents projets de l’association à un maximum d’enfants car le Suivi Rebonds! permet une implication intéressante des familles dans le projet et crée ainsi un esprit de coopération entre les différents acteurs du dispositif, la famille, l’école, l’enfant et Rebonds!. Le partenariat entre mon école et Rebonds! s’est illustré cet été par le dispositif «école ouverte», impulsé par l’Education Nationale pour pallier les conséquences de la crise du COVID sur les apprentissages des écoliers. C’était un moyen intéressantde créer des ponts entre le sport et l’éducation. Comme par exemple lorsque nous avons proposé un atelier philo aux élèves l’occasion de parler du sujet de la coopération,évoqué la veille par l’éducatrice socio-sportive Rebonds! lors de son atelier rugby.

On observe bien la place qu’occupent l’enseignement et plus généralement l’éducation dans votre parcours de vie mais qu’en est-il du rugby, avez-vous un intérêt particulier pour ce sport ?

En tant que Rochelaise d’origine,c’est là-bas que se situe mon équipe de cœur mais mon arrivée à Montpellier en 2005 coïncidait également avec la construction du stade de rugby, j’y ai vu comme un symbole et c’est à partir de là que j’ai commencé à porter un intérêt particulier à ce sport. Depuis 2014, année d’arrivée de La Rochelle en top 14, je suis avec grand intérêt le championnat et ses grandes confrontations, ne manquant pas de me déplacer pour supporter les jaune et noir!

On en arrive au sujet principal de cet échange, votre engagement en tant qu’administratrice de Rebonds!, pouvez-vous nous dire ce qui a motivé ce choix?

En tant que secrétaire du Conseil Citoyen du quartier du Prés-d’Arènes à Montpellier,j’ai déjà affirmé à de multiples reprises mon implication pour la jeunesse.Quand Pierre BELLEMERE qui est mon interlocuteur privilégié chez Rebonds! m’a parlé de la volonté de l’association de collaborer avec des acteurs de terrain pour accompagner son développement,je me suis intéressée à ce nouveau rôle. Je me considérais déjà comme une ambassadrice informelle de Rebonds! auprès de mes collègues directeurs et professionnels de l’éducation mais devenir administratrice représentait un nouveau palier. Mes recherches sur l’association et son organisation ont ensuite validé ma volonté de m’y impliquer de manière officielle. Désormais,j’attends avec curiosité le prochain rendez-vous des administrateurs qui me permettra d’avoir une vision plus nette de mon futur rôle.


Articles Récents

Réagir à cet article