Le Projet Insertion Rugby est le projet fondateur de l’association Rebonds!. Mené sur l’agglomération toulousaine, le Comminges et l’Ariège en ciblant les quartiers prioritaires et les structures spécialisées, il a pour vocation l’utilisation du rugby comme outil d’éducation et d’insertion pour les jeunes en difficulté.
Nous proposons la mise en place de cycles éducatifs de rugby aux structures scolaires, péri ou extrascolaires et spécialisées.

Ce projet se développe en 2 axes :

  • Axe Education : les actions de terrain et les évènements Rebonds!
  • Axe Insertion : le dispositif « Suivi Rebonds! »

1- Axe éducation
Les actions de terrain correspondent aux cycles éducatifs rugby réalisés dans les différentes structures : écoles élémentaires, collèges, CLAE / CLSH (Centre de Loisirs Associés à l’Ecole / Sans Hébergement), ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique).
En 2015, plus de 3 400 personnes ont bénéficié d’un cycle éducatif rugby, la majorité de ces bénéficiaires étant originaires des quartiers sensibles de Toulouse.
Nous proposons un travail en collaboration, que nous co-construisons et co-animons avec les professeurs des écoles, les professeurs d’EPS en collège, les éducateurs spécialisés, les animateurs CLAE, sur la base d’un projet pédagogique sportif et d’objectifs éducatifs définis en commun. Le rugby est abordé comme un outil éducatif. Sur le terrain, nous développons un rugby adapté aux caractéristiques des jeunes, il se pratique en mixité et en toute sécurité.


2- Axe insertion
L’axe insertion découle de l’axe éducation. L’éducateur socio-sportif en lien avec le référent pédagogique du groupe (professeur des écoles, éducateur spécialisé, professeur d’EPS…) identifie lors des initiations, les jeunes en difficulté ayant un attrait particulier pour le rugby. Nous proposons au jeune, s’il est volontaire, de jouer dans un club de rugby et s’il est motivé nous rencontrons ses parents afin de présenter notre démarche.
De l’intégration en club du jeune va découler ce que l’on appelle plus communément le « Suivi Rebonds! ».
Le dispositif « Suivi » consiste en un accompagnement individualisé dans le parcours de vie du jeune et de sa famille. Nous les aidons à résoudre différentes problématiques d’ordre social, sanitaire, familial, scolaire, professionnel…
Pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle, nous nous appuyons d’une part sur l’intégration en club, et d’autre part sur un travail mené en collaboration avec les adultes référents du jeune. Nous assurons son intégration dans les meilleures conditions au sein de son nouveau club. Les 30 clubs avec lesquels nous travaillons, ont signé une convention de partenariat facilitant ces intégrations.


Dans le cadre du Suivi Rebonds!, de nombreuses actions sont mises en place pour les jeunes :

  • Les stages permettent à des groupes de 30 à 50 jeunes issus du Suivi Rebonds! de découvrir le rugby et son environnement par la pratique, ainsi que d’autres activités éducatives et de loisirs. Ils sont mis en œuvre durant les vacances de la Toussaint, de Février et de Pâques. Ceux-ci, axés sur des thématiques diverses en fonction des périodes de l’année, répondent à des objectifs éducatifs, autour de la pratique du rugby ainsi que sur de multiples activités éducatives d’ouverture à la citoyenneté, l’environnement, la diététique, le « vivre ensemble » ou l’insertion sociale et professionnelle.
  • Les “chantiers jeunes s’adressent à un petit groupe de jeunes du Suivi Rebonds!. Pendant une semaine, ils participent à un « chantier » mis en place en collaboration avec une collectivité. Par exemple, au mois de juillet 2015, 8 jeunes du Suivi Rebonds! ont eu pour mission l’entretien des espaces verts d’un quartier de la ville de Rieumes (31). A ces temps de travail se sont ajoutés des temps plus ludiques avec la découverte de nouvelles activités (bubble foot, bowling…).
  • Les séjours, proposés pendant les vacances d’été, permettent aux jeunes de découvrir un environnement différent de leur lieu de vie habituel et de les sensibiliser à la vie en collectivité, au respect de l’environnement et des autres, ainsi qu’à la diététique. Ces temps permettent aux éducateurs et à la coordinatrice sociale d’observer les jeunes dans un contexte différent de leur vie quotidienne dans les quartiers.